CONTRE-INDICATIONS A L’IRM ET CORPS ETRANGERS

  • Les pacemakers, défibrillateurs ou stimulateurs cardiaques non compatibles

  • Neurostimulateurs
  • Clips vasculaires ferromagnétiques
  • Système de régulation de température intracérébrale ou intra-vasculaire
  • Corps étrangers métalliques intraoculaires. Limailles de fer etc sont à rechercher particulièrement chez les travailleurs des métaux et chez les patients ayant eu dans les antécédents un traumatisme oculaire balistique. Si le patient est porteur d’un corps étrangers intraoccualires le risque n’est pas vital mais fonctionnel, avec comme conséquence une cécité. En effet, le déplacement du corps étranger peut entraîner une hémorragie du vitrée ou une déchirure rétinienne. Cependant, le risque est faible puisqu’un seul cas de cécité et un hyphéma ont été rapportés dans la littérature [4], [5]. L’interrogatoire est la meilleure des préventions. La réalisation de clichés de crâne systématique est réservée aux patients à risque, soudeurs, fraiseurs, ajusteurs, ainsi qu’aux patients blessés par balle.

  • Corps étrangers situés près de zones vasculaires ou nerveuses
  • Pompes à insulines ou autres pompes délivrant des médicaments
  • Le champ magnétique peut perturber certains matériels comme les stimulateurs cardiaques, neurostimulateurs, valves de dérivation, pompes à insuline. Il existe en effet des risques de déplacement, déprogrammation, désactivation

L’entrée de ces matériels est soumise à règlementation

Certains de ces dispositifs sont dits « compatibles » à l’heure actuelle. Cependant il faut faire très attention aux conditions d’éligibilité des champs et des antennes utilisées

Penser à vérifier leur compatibilité, cependant, malgré la compatibilité du dispositif médical, il est important de vérifier si le patient ne ressent pas d’effets indésirables

Des risques d’échauffements et des brûlures sont possibles. En cas de suspicion de corps étrangers métalliques :

  • Si il y a suspicion de CE intracorporel une radio sera aussi demandé afin de la localiser au mieux

Le médecin référent prendra alors la décision de faire ou non l’IRM. Si l’IRM est nécessaire l’ablation de la CE peut être envisagée.