IRM ET GROSSESSE

Il n’y a pas de texte légiférant la pratique ou non d’une IRM pendant la grossesse. Aussi quelques précautions sont appliquées

  • Lors du premier trimestre il est inutile de soumettre une femme enceinte au champ magnétique si sa santé ne le nécessite pas
  • Ensuite ce sera l’état de santé de la maman ou du fœtus qui indiquera l’IRM
  • Il est possible de faire remplir un consentement éclairé à la future maman après explication du non risque encouru

En cas de grossesse et d’allaitement voir la Fiche pratique

L’IRM fœtale

L’IRM fœtale est souvent réalisée dans le but d’apporter un complément au diagnostic de l’échographie. Certaines séquences ultra-rapides permettent d’obtenir des images de meilleur contraste ainsi qu’une vision globale du fœtus, sans être gêné par la paroi maternelle ou une faible quantité de liquide amniotique. Les IRM fœtales sont pratiquées avec des machines de 1.5 T comme 3T, démontrées sans risque pour le fœtus.

Les applications de l’IRM fœtale sont multiples : les pathologies cérébrales, faciales et quelques fois thoraciques